Explications

Explications_Allergies_Arachide_Allergies_Alimentaires_association_1

Explications sur cette allergie

Les différentes formes de l’arachide 

L’arachide est une plante légumineuse pouvant être consommée sous diverses formes : en apéritif par exemple sous forme de cacahuètes fraîches ou grillées, sous forme d’huile, de beurre (ex : beurre de cacahuète, très consommé dans les pays anglo-saxons), d’additif. 

L’arachide est présente dans de nombreux aliments, notamment industriels, et peut constituer un allergène masqué, car elle est difficile à détecter et largement utilisée. 

L’arachide peut également être pressée, désaromatisée puis aromatisée de façon à ressembler à d’autres noix (amandes, pacanes,…) et étiquetée en tant que telle, aggravant ainsi les risques d’exposition pour les sujets allergiques, avec une sensibilisationde plus en plus précoce des enfants.

Présence de l’allergène dans les protéines 

L’arachide est un aliment très riche en protéines (globulines et albumines). 

L’arachine et la conarachine sont des protéines de réserve de l’arachide. C’est dans cette famille que l’on trouve les allergènes majeurs Ara h I, Ara h II

Ces protéines seraient présentes uniquement dans la graine et non dans les autres parties de la plante (pour information : l’huile d’arachide est extraite des graines contenues dans les gousses de l’arachide, chaque graine peut contenir jusqu’à 50 % d’huile). 

Les protéines d’arachide sont thermostables. Le rôtissage (à 180°C ou davantage) augmente son allergénicité par rapport à l’arachide crue ou bouillie. (L’arachide est consommée bouillie en Asie ; l’allergieà l’arachide y est rare en comparaison des chiffres relevés aux Etats-Unis).

Réactions allergiques à l’arachide 

La dose pouvant provoquer des symptômes allergiques est très faible, de l’ordre de 100μg, c’est pourquoi la moindre contamination peut être dangereuse pour l’individu sensibilisé.

Les réactions allergiques à l’arachide sont graves, puisque cet aliment est mis en cause dans de nombreuses réactions anaphylactiques. 

En France, une étude récente a défini les caractéristiques cliniques de l’allergie à l’arachide : dermatite atopique (40%), œdème de Quincke (37%), asthme (14%), chocanaphylactique (6%) et symptômes digestifs (1,4%).

Il existe des réactions croisées entre l’arachide et plusieurs types de noix. Des sujets allergiques à l’arachide ont une sensibilisation croisée fréquente aux amandes (50%), cajou (40%), pistaches (30%), noix du Brésil (26%), noisettes (21%). 

Autres réactions croisées: fruits secs et pommes de terre en raison d’une allergie croisée possible avec les fruits à coque.

D’autres sensibilisations croisées concernent les légumineuses (lentille, pois chiche, soja, haricot, lupin, …)

25% des enfants sont allergiques aux arachides en France

2ème allergie au monde

Allergies croisées avec petits pois, lentilles, soja, fèves, haricots, lupin